The Place To Bio : donnons un coup de pouce aux restaurateurs engagés

L'application "The Place to Bio" permet de trouver les restaurants bios à côté de chez soi

L’application « The Place to Bio » permet de trouver les restaurants bio autour de soi : c’est le projet d’Eric Lecluyse

Marre de la malbouffe et des pesticides dans les produits alimentaires ? Ce ras-le bol, de nombreux restaurateurs l’ont eu. Comment valoriser leur initiative et où les trouver ? L’application « The Place to Bio« , en cours de financement participatif, se propose de vous mettre sur la piste…

Quel est l’objectif de l’appli « The Place to Bio » ?

« Les gérants des restaurants qui proposent des plats issus de l’agriculture biologique se battent au quotidien. Ils défendent des produits locaux et la cuisine maison. The Place to Bio développe une application pour les aider à se faire connaître du public« , décrypte Eric Lecluyse, journaliste et consommateur engagé. Cet avocat du commerce biologique est convaincu : qu’ils soient engagés politiquement, épicuriens, ou bien les deux, les entrepreneurs qui ont fait le choix du bio doivent être soutenus.

Grâce à l’application « The Place to Bio« , les convaincus du bio (ou ceux qui veulent en savoir davantage…) trouveront, d’un simple clic, tous les commerces qui proposent des produits biologiques autour de chez eux.

« The Place to Bio », le guide des restaurants bio et engagés

Le site internet The Place to Bio, grand frère de l’application, est un guide pratique pour les amateurs du bio. En France, il recense déjà plus de 250 adresses. Parmi cette liste, 18 adresses sont nantaises ! Citons par exemple : Le Café de l’Orangerie, Pickles, le Bistrot de l’Île ou encore Les Enfants Terribles. « Le site est en marche et les visiteurs sont nombreux. L’application sera accompagnée d’un guide papier. Elle permettra de dénicher le resto bio le plus proche de soi ainsi que de réunir des commentaires et des photos« , poursuit Eric.

Encore quelques jours pour la campagne de financement participatif !

Pour soutenir le projet de l’application « The Place to Bio« , rendez-vous sur le site : Kiss Kiss Bank Bank.

Les contreparties promettent de bons repas chez les restaurateurs bio ! Pour la fête des mères, ils offrent des cadeaux sympas. Connaissez-vous les shampooings biologiques ? A découvrir !

Besoin de se familiariser avec son PC? Cécile est là.

Cécile Révillon

Cécile Révillon a fondé l’entreprise « Permis PC »

Autrefois, Cécile Révillon était formatrice en informatique. Cette technicienne, experte en PC, se lance désormais dans une nouvelle aventure. « Permis PC » est le nom de l’entreprise qu’elle développe sur Nantes et son agglomération. Cécile délivre des conseils aux personnes qui se sentent un peu perdues dans le monde des technologies high-tech qui se renouvellent très vite. Un souci avec son ordinateur pour ranger son bureau, trier ses photos ou enregistrer des dossiers ? Cécile répond présente. Elle accompagne également les particuliers pour mieux maîtriser leurs tablettes numériques.

« J’ai toujours été intriguée par la panique que des personnes pouvaient avoir face à leur ordinateur. Pour certains, l’envoi d’un e-mail est une entreprise compliquée et ils ont peur de mal faire voire de dérégler le système. J’étais sans arrêt sollicitée par mes proches pour répondre à leurs questions d’ordre informatique« , explique Cécile, qui dédramatise les rapports entre l’homme et l’ordinateur.

« Avec Permis PC, je prodigue des conseils pour que les particuliers prennent facilement connaissance de leur poste ordinateur. Par ailleurs, je les forme pour qu’ils maîtrisent leurs tablettes« , poursuit Cécile dont les clients lui demandent régulièrement des conseils pour organiser leurs photographies numériques sur l’ordinateur. « Ils ont des gigas de photographies qu’ils ne regardent jamais car elles sont mal classées ! C’est dommage ! »

Sur Nantes et dans la campagne environnante, Cécile se rend au domicile de ses clients. « Je travaille notamment en milieu rural, dans le vignoble nantais. A mon domicile, je mène des ateliers pour des petits groupes. J’habite à Saint-Sébastien« , conclut-elle.

Permis PC. Tél. 06 10 36 22 16. Cécile Révillon. A retrouver sur Facebook.

Pour les grattes abîmées, il y a un technicien : « Docteur Guitares »

Frédéric Paume est Docteur Guitares

Frédéric Paume est Docteur Guitares

Frédéric Paume a l’oreille fine. Il sait qu’une guitare sonnera différemment en fonction du bois dont elle est issue. « Le bois d’acajou est formidable pour la guitare électrique. C’est un bois riche et dense. Les bois de cette famille apportent à l’instrument une grande présence. Les bois de frêne ou d’aulne sont pas mal non plus« . De sa main aux ongles longs, Frédéric caresse l’instrument. Il connaît la guitare dans ses moindres rouages. « Depuis que je suis adolescent, je suis guitariste. Pourtant, je ne me considère pas comme un musicien professionnel. Je ne suis qu’un amateur« . Frédéric, de son métier, est réparateur de guitares.

A Nantes, il accourt au chevet des guitaristes éplorés pour leur prêter main forte. Il répare, règle, customise ou bien contribue à améliorer le son des guitares nantaises. « Je m’attarde sur les éléments métalliques qui constituent une guitare, comme l’accastillage que je remplace. Je peux changer un micro pour apporter une autre couleur à la sonorité de la guitare« , poursuit-il. Pour Frédéric, ce métier est un rêve qui remonte à l’adolescence. « Je ne souhaite pas tant être luthier, quoique parfois, mon métier de guitare technicien s’apparente à la lutherie.  Ce qui me meut davantage, c’est de donner une seconde vie à des instruments qui ont déjà un vécu« . Dans son atelier, Frédéric possède un panel de guitare qu’il loue aux musiciens pour qu’ils testent l’instrument ou bien qu’ils patientent le temps de la réparation.

Docteur Guitares, tél. 06 72 20 81 18 ou docteurguitares.fr A retrouver sur Facebook.

A la recherche d’économie d’énergie avec A2M

A2M energiesMathieu Guérard et Mickaël Huau ont beaucoup de choses en partage. Ils sont Nantais, trentenaires, amis, collègues ainsi que beaux-frères. Tous deux, même lors des repas de famille, s’intéressent à la question de l’économie d’énergie. Ils ont récemment créé leur entreprise : A2M énergies. « Nous allions nos deux compétences au sein de la même ambition. Mickaël est chauffagiste à la base. Je suis moi-même électricien », explique Mathieu.

La spécialité de l’un est devenue un champ de compétence pour l’autre. « Nous sommes d’ailleurs en formation très régulièrement car en matière d’économie d’énergies les matériaux ainsi que la législation sont en permanente évolution », poursuit Mathieu en s’appuyant sur une prochaine loi qui devrait rendre obligatoire la chaudière à condensation dans les domiciles. Exit les vieilles chaudières atmosphériques !

A2M énergies intervient chez les particuliers ou les professionnels pour l’électricité, le chauffage, la plomberie ou la ventilation. « Sur Nantes et son agglomération, nous intervenons très rapidement », conclut Mathieu.

A2M énergies. 76, rue de la Gilarderie, à Nantes. Tél. 02 40 47 71 09. Site : a2menergies.fr

Elle livre des produits de son coin de prairie

Nantes agglomération. Un coin de prairie. Tel : 06 18 45 00 32. Site : uncoindeprairie.com A retrouver sur Facebook.

Un Coin de Prairie« J’ai le goût des bonnes choses. Je me régale avec un œuf à la coque, des petits légumes de saison ou un camembert qui coule », annonce Marie Delaruelle, qui développe son service de livraison de nourriture et de plats cuisinés dans l’agglomération nantaise. Un Coin de prairie, l’entreprise de Marie, s’occupe d’abord d’aller chercher les produits dans les fermes alentours. « Je travaille avec des agriculteurs qui ont la fibre du métier. »

Pas d’intermédiaire : les produits d’Un Coin de prairie filent directement des producteurs jusqu’aux cuisines des consommateurs. « L’envie de créer Un Coin de prairie me vient depuis longtemps. Un jour, j’en ai eu assez de la malbouffe et des scandales alimentaires. Je voulais me raccrocher à des valeurs saines et locales », explique Marie.

Par ailleurs, son entreprise travaille avec des restaurateurs nantais pour délivrer des plateaux-repas aux entreprises le midi. C’est pratique, c’est sain et c’est surtout délicieux.