Et si vous laissiez le salon de coiffure venir à vous ?

Aurel B installe son salon de coiffure à domicile

Aurel B installe son salon de coiffure à domicile

De plus en plus de professionnels nantais proposent leurs services à domicile et baladent leurs entreprises à vélo. Aurel B. a récemment rejoint ce club de cyclistes entrepreneurs : elle est coiffeuse à domicile ! Tout sourire, elle installe son matériel dans la cuisine, le séjour ou la salle de bain des Nantais.

En un tour de main, l’ambiance du salon de coiffure surgit

Pour les travailleurs Nantais qui sortent tard de leur bureau, à l’heure où le salon de coiffure  a déjà fermé ses portes, le service à domicile d’Aurel est la solution toute trouvée. « Récemment, j’ai coupé les cheveux d’une dame dans sa cuisine. Pendant ce temps, son mari préparait à manger et donnait son avis. Il ne faut pas oublier qu’une coupe de cheveux, c’est d’abord un moment de détente. Pourquoi ne pas le vivre chez soi ? » interroge Aurel.

Au sein de l’entreprise : la coupe entre midi et deux

Besoin d’un point d’eau pour la coupe ? Même pas ! Aurel pratique ses coupes sur des cheveux secs : « Ce service n’est pas très répandu en France. Pourtant, il permet une bonne lecture de l’implantation capillaire. Par exemple, lorsque je coupe les cheveux sur la pause déjeuner des personnes qui travaillent en entreprise, je n’ai pas besoin de point d’eau ».

Aurel B ne se déplace qu'à vélo

Aurel B ne se déplace qu’à vélo

Un service engagé qui se déplace à vélo

A bord de son triporteur, épaulée par son assistance électrique, la jeune coiffeuse transporte tout son matériel de coiffure : ciseaux, sèche-cheveux, bac à shampooing… « J’ai longtemps habité Barcelone, une ville dans laquelle j’effectuais systématiquement mes déplacements à vélo. Ce mode de transport, à la fois écologique et responsable, est pour moi une évidence« , affirme Aurel, qui a rejoint le collectif nantais « Les Boîtes à Vélo« . « C’est un collectif extrêmement dynamique dont les membres s’apportent de l’aide et du conseil« .

Une coiffeuse résolument tournée vers la mode

Initiée à l’art du cheveux depuis l’enfance, Aurel explore son métier sous toutes les facettes. À partir de cheveux synthétiques, la jeune femme crée des collections d’accessoires, portées lors de défilés ou de shows. Elle est particulièrement fière du corset tout en cheveux qu’elle a tissé à l’occasion d’une performance artistique : « Dans mon métier, rien n’est figé ! On peut donner libre cours à sa créativité ». Après avoir travaillé dans les salons de Berlin, de Barcelone ou de Londres, c’est à Nantes qu’Aurel a décidé de monter son entreprise. « Je renoue avec mes racines », se réjouit-elle.

Aurel B. Artiste capillaire. Tel : 06 81 67 01 34. Site : aurelb.fr

The Place To Bio : donnons un coup de pouce aux restaurateurs engagés

L'application "The Place to Bio" permet de trouver les restaurants bios à côté de chez soi

L’application « The Place to Bio » permet de trouver les restaurants bio autour de soi : c’est le projet d’Eric Lecluyse

Marre de la malbouffe et des pesticides dans les produits alimentaires ? Ce ras-le bol, de nombreux restaurateurs l’ont eu. Comment valoriser leur initiative et où les trouver ? L’application « The Place to Bio« , en cours de financement participatif, se propose de vous mettre sur la piste…

Quel est l’objectif de l’appli « The Place to Bio » ?

« Les gérants des restaurants qui proposent des plats issus de l’agriculture biologique se battent au quotidien. Ils défendent des produits locaux et la cuisine maison. The Place to Bio développe une application pour les aider à se faire connaître du public« , décrypte Eric Lecluyse, journaliste et consommateur engagé. Cet avocat du commerce biologique est convaincu : qu’ils soient engagés politiquement, épicuriens, ou bien les deux, les entrepreneurs qui ont fait le choix du bio doivent être soutenus.

Grâce à l’application « The Place to Bio« , les convaincus du bio (ou ceux qui veulent en savoir davantage…) trouveront, d’un simple clic, tous les commerces qui proposent des produits biologiques autour de chez eux.

« The Place to Bio », le guide des restaurants bio et engagés

Le site internet The Place to Bio, grand frère de l’application, est un guide pratique pour les amateurs du bio. En France, il recense déjà plus de 250 adresses. Parmi cette liste, 18 adresses sont nantaises ! Citons par exemple : Le Café de l’Orangerie, Pickles, le Bistrot de l’Île ou encore Les Enfants Terribles. « Le site est en marche et les visiteurs sont nombreux. L’application sera accompagnée d’un guide papier. Elle permettra de dénicher le resto bio le plus proche de soi ainsi que de réunir des commentaires et des photos« , poursuit Eric.

Encore quelques jours pour la campagne de financement participatif !

Pour soutenir le projet de l’application « The Place to Bio« , rendez-vous sur le site : Kiss Kiss Bank Bank.

Les contreparties promettent de bons repas chez les restaurateurs bio ! Pour la fête des mères, ils offrent des cadeaux sympas. Connaissez-vous les shampooings biologiques ? A découvrir !

Besoin de se familiariser avec son PC? Cécile est là.

Cécile Révillon

Cécile Révillon a fondé l’entreprise « Permis PC »

Autrefois, Cécile Révillon était formatrice en informatique. Cette technicienne, experte en PC, se lance désormais dans une nouvelle aventure. « Permis PC » est le nom de l’entreprise qu’elle développe sur Nantes et son agglomération. Cécile délivre des conseils aux personnes qui se sentent un peu perdues dans le monde des technologies high-tech qui se renouvellent très vite. Un souci avec son ordinateur pour ranger son bureau, trier ses photos ou enregistrer des dossiers ? Cécile répond présente. Elle accompagne également les particuliers pour mieux maîtriser leurs tablettes numériques.

« J’ai toujours été intriguée par la panique que des personnes pouvaient avoir face à leur ordinateur. Pour certains, l’envoi d’un e-mail est une entreprise compliquée et ils ont peur de mal faire voire de dérégler le système. J’étais sans arrêt sollicitée par mes proches pour répondre à leurs questions d’ordre informatique« , explique Cécile, qui dédramatise les rapports entre l’homme et l’ordinateur.

« Avec Permis PC, je prodigue des conseils pour que les particuliers prennent facilement connaissance de leur poste ordinateur. Par ailleurs, je les forme pour qu’ils maîtrisent leurs tablettes« , poursuit Cécile dont les clients lui demandent régulièrement des conseils pour organiser leurs photographies numériques sur l’ordinateur. « Ils ont des gigas de photographies qu’ils ne regardent jamais car elles sont mal classées ! C’est dommage ! »

Sur Nantes et dans la campagne environnante, Cécile se rend au domicile de ses clients. « Je travaille notamment en milieu rural, dans le vignoble nantais. A mon domicile, je mène des ateliers pour des petits groupes. J’habite à Saint-Sébastien« , conclut-elle.

Permis PC. Tél. 06 10 36 22 16. Cécile Révillon. A retrouver sur Facebook.

Le chef italien à domicile ? Il est divin !

Marco Crupi, le chef italien à domicile

Marco Crupi, le chef italien à domicile

Marco Crupi s’immisce dans les cuisines nantaises en apportant avec lui ses produits, son matériel et son délicieux accent chantant italien. Il propose à ses clients Nantais de découvrir toutes les subtilités des recettes de Sicile et de Calabre. Calamar, tiramisu, spaghettis bolognaise, palourdes… Le tout, à domicile !

Installé à Nantes depuis quelques années, Marco se lance aujourd’hui dans sa propre aventure. Pour les Nantais, particuliers ou entreprises, il est traiteur ou chef à domicile. « J’anime également des ateliers pour apprendre à cuisiner à l’italienne« , explique Marco qui mène au préalable l’inspection de la cuisine de ses clients. « Avec votre permission, j’ouvre vos placards et je regarde ce qu’il sera possible de cuisiner« , décrypte le jeune chef. Après un passage au marché ou dans les épiceries italiennes de la ville, Marco revient les bras chargés de produits italiens. « Je veille à la qualité des ingrédients. Le poisson, les herbes, tout comme le fromage… tout doit être parfait« , poursuit-il.

Pour Marco, la cuisine est synonyme d’enfance et de repas dominicaux : « En Italie, le dimanche, les premières effluves de pâte fraîche te parviennent dès que tu te réveilles ! On cuisine toute la matinée, puis, le repas dure toute la journée« . Depuis l’enfance, Marco se passionne pour la gastronomie. En Italie, le travail du jeune chef a déjà été primé. Mais c’est à Nantes que Marco habite désormais. Pour le plus grand bonheur des Nantais.

Le Chef italien à Domicile. Marco Crupi. Tél. 07 78 63 47 54. Le site de Marco : marcoitalianchef.com

Aux gourmandises : un salon d’esthétique à croquer

Mathilde Laurentin dans son salon d'esthétique gourmand

Mathilde Laurentin dans son salon d’esthétique gourmand

Il flotte des parfums de caramel, de lait, d’ananas, de mandarine ou de citron vert dans la jolie boutique toute rose de Mathilde Laurentin, une jeune femme qui se considère à la fois gourmande et coquette. La jeune Mathilde a décidé d’apporter ses friandises et ses sucreries au monde de l’institut de beauté, qu’elle juge de manière générale légèrement aseptisé. Fraise tagada et guimauve accueillent les clientes.

Les produits de Mathilde sont naturels et « Made in France ». « J’ai travaillé dans de nombreux instituts avant d’ouvrir le mien. Au cours de mes expériences, j’ai fait la rencontre de sublimes marques de cosmétique et de soin ». Les produits de la marque «Boud’soie » apportent aux étagères du salon de Mathilde un parfum suranné. « Pour les ongles, c’est forcément Opi. Le top du top ».

Nul doute, Mathilde réalise un rêve de petite fille : devenir esthéticienne. « J’aime le contact avec la cliente, j’aime écouter les petits soucis des femmes qui pensent qu’elles ont des kilos en trop ou bien des petites rides. Pour moi, elles sont toutes belles et je veux qu’elles le sentent dans mon salon ! »

« J’ai été extrêmement bien accueillie par les commerçants du quartier. Tous les jours, je rencontre de nouvelles clientes qui me disent combien elles sont attachées au commerce de proximité ». Pour les Nantaises du quartier et d’ailleurs, Mathilde dispense des soins pour le visage et pour le corps, des épilations à la cire qui sent bon, des manucures ou du maquillage. Dans une des cabines, une haute baignoire cache un vélo : « Il s’agit de l’hydrobike ! Pédaler dans l’eau permet de perdre quelques kilos et de se muscler ».

Aux gourmandises. 22, rue Paul Bellamy. Tel : 02 51 82 72 74. Site : auxgourmandises-spa.fr