Apsara : l’institut de beauté pour prendre soin de soi

Sochetta est esthéticienne au salon de beauté et de soin Apsara

Sochetta est esthéticienne au salon de beauté et de soin Apsara

Pour symboliser la beauté, les Cambodgiens font parfois référence à la déesse Apsara. A Nantes, rue Léon Blum, le nom de la déesse est inscrit sur les portes de l’institut de beauté et de soin de Sochetta Deputier.

D’origine cambodgienne, la jeune femme ouvre son salon qui est une véritable invitation à la douceur et à la relaxation. Pour Sochetta, toutes les femmes qui franchissent le seuil de son salon sont des déesses, sans exception. Soins du corps et du visage, épilation, modelage, beauté des mains, des pieds ou maquillage : les Nantaises sont invitées à prendre soin d’elles. « Et les hommes également ! Ils sont nombreux à profiter des soins« , affirme Sochetta.

Le métier d’esthéticienne est pour Sochetta une véritable passion : « tous les jours, je fais des rencontres formidables. Pour cette raison, je suis heureuse d’avoir choisi ce métier« . Chaque mardi, Christelle Foucher pratique chez Apsara une méthode de lâcher prise mental : l’Access Bars. « Il s’agit d’un processus énergétique qui permet à ceux qui en bénéficient de se sentir mieux« . Du bout des doigts, Christelle applique sur la boîte crânienne des pressions délicates qui contribuent à éliminer le stress, à libérer les mémoires, les pensées ou les émotions. Christelle pratique également le lifting facial énergétique.

Les jeudis et les mardis, les soins du visage et les massages sont à prix réduits. Sans doute une belle idée de cadeau pour la fête des mères !

Apsara. 2, rue Léon Blum. Tel : 02 51 17 88 58. A retrouver sur Facebook. Site : Apsara-beauté.com

Aux gourmandises : un salon d’esthétique à croquer

Mathilde Laurentin dans son salon d'esthétique gourmand

Mathilde Laurentin dans son salon d’esthétique gourmand

Il flotte des parfums de caramel, de lait, d’ananas, de mandarine ou de citron vert dans la jolie boutique toute rose de Mathilde Laurentin, une jeune femme qui se considère à la fois gourmande et coquette. La jeune Mathilde a décidé d’apporter ses friandises et ses sucreries au monde de l’institut de beauté, qu’elle juge de manière générale légèrement aseptisé. Fraise tagada et guimauve accueillent les clientes.

Les produits de Mathilde sont naturels et « Made in France ». « J’ai travaillé dans de nombreux instituts avant d’ouvrir le mien. Au cours de mes expériences, j’ai fait la rencontre de sublimes marques de cosmétique et de soin ». Les produits de la marque «Boud’soie » apportent aux étagères du salon de Mathilde un parfum suranné. « Pour les ongles, c’est forcément Opi. Le top du top ».

Nul doute, Mathilde réalise un rêve de petite fille : devenir esthéticienne. « J’aime le contact avec la cliente, j’aime écouter les petits soucis des femmes qui pensent qu’elles ont des kilos en trop ou bien des petites rides. Pour moi, elles sont toutes belles et je veux qu’elles le sentent dans mon salon ! »

« J’ai été extrêmement bien accueillie par les commerçants du quartier. Tous les jours, je rencontre de nouvelles clientes qui me disent combien elles sont attachées au commerce de proximité ». Pour les Nantaises du quartier et d’ailleurs, Mathilde dispense des soins pour le visage et pour le corps, des épilations à la cire qui sent bon, des manucures ou du maquillage. Dans une des cabines, une haute baignoire cache un vélo : « Il s’agit de l’hydrobike ! Pédaler dans l’eau permet de perdre quelques kilos et de se muscler ».

Aux gourmandises. 22, rue Paul Bellamy. Tel : 02 51 82 72 74. Site : auxgourmandises-spa.fr

Créative Nantes : je crée ce que je veux, quand je veux !

Sandrine Abad et sa fille Joana.

Sandrine Abad et sa fille Joana.

Dans le domaine du loisir créatif, il faut savoir se lancer, même quand on a des idées bien farfelues. La boutique-atelier « Créative Nantes » de Sandrine Abad répond « présente » pour les créations en tout genre, même aux plus farfelues. « Grâce à mon super site, c’est très simple. En gros, vous avez une envie. Sur le site, vous proposez un atelier autour de votre envie et vous fixez la date. D’autres volontaires peuvent s’inscrire mais les ateliers démarrent dès qu’une personne en a eu l’idée« , explique Sandrine en terminant sa guirlande d’origamis en papier.

Le terrarium de Créative Nantes

Le terrarium de Créative Nantes

Dans son très bel atelier de la rue Léon Blum, en plein centre-ville nantais, Sandrine expose ses mille et unes créations : un terrarium, des colliers de bijoux en métal, des boîtes de kleenex personnalisés… Au côté de la créatrice débordante d’énergie, deux petites filles s’appliquent à dessiner au feutre sur du tissu. Elles préparent un cadeau pour la fête des mères ! Le chien et le chat, mascottes officielles de l’atelier, ronronnent à leurs pieds.

« Dès que j’ai un moment, je cours chez mes fournisseurs de tissu ou je pars chiner des meubles d’occasion. Lorsque j’ai le malheur de tomber sur un objet original, je craque et je visualise plein de nouveaux ateliers« , poursuit Sandrine. Chez Créative Nantes, des créateurs nantais s’invitent parfois pour animer un ou deux ateliers. De temps en temps, la créatrice textile Loutchi passe pour apprendre aux couturières amateurs nantaises à fabriquer une robe. « J’expose les petits bijoux des créateurs. La boutique est pleine de jolies choses et c’est chouette ! » conclut Sandrine.

Créative Nantes. 4, rue Léon Blum. Tel : 06 52 52 21 28. A retrouver sur Facebook. Site : creative-nantes.com

A Nantes, les canards, les foies gras et l’épicerie du Périgord débarquent

Solène et sa maman font connaître aux Nantais le Périgord et sa cuisine

Solène et sa maman font connaître aux Nantais le Périgord et sa cuisine

L’histoire de la boutique « La Maison Eric Requier » prend racine dans le très petit village de Marsaneix, dans le Périgord. C’est dans cette petite commune qu’Eric Requier produit sa volaille, ses canards, ses pâtés et ses foies gras. C’est toujours dans cette petite commune que la Nantaise Solène Burgos a rencontré Eric. « Je suis tombée amoureuse de ses produits et j’en ramenais des quantités dans ma voiture lorsque je remontais à Nantes. Je régalais ma famille et mes proches », se souvient Solène qui est revenue s’installer à Nantes. « Je regrette le Périgord mais j’ai retrouvé Nantes avec plaisir ».

Aujourd’hui, Solène régale toujours ses proches mais aussi tous les Nantais. Elle a ouvert une boutique dédiée à la volaille d’Eric. « Je savais qu’il fallait que je sois rue Copernic, à Nantes, c’est le quartier des gourmets et de ceux qui prennent soin de leur table ». Sur les étagères, trônent les conserves de plats cuisinés : du coq au vin, de la poule au pot, du cassoulet, de l’anchaud périgourdin. Bref, de quoi ne pas se moquer de ses amis en les invitant à dîner.

L’incontournable foie gras est entouré de pâté, de rillettes, de produits frais ainsi qu’un peu d’épicerie fine. « Eric produit une figue séchée qui accompagne le foie gras comme une cerise accompagnerait un gâteau », conclut Solène.

Maison Eric Requier. 3, rue Copernic. Tel : 02 51 82 40 01. Site : foie-gras-requier.com

Le bel univers rétro des Niguedouille Julie et Gaël

niguedouilleJulie Maura et Gaël Macaire Bassez sont deux copines qui ont mélangé leurs univers de créatrice pour donner naissance à L’atelier Niguedouille, sur l’Île de Nantes. « Niguedouille, parce que ça veut dire nigaud en breton et que ma maman m’appelait comme ça », explique Julie.

Dans la boutique, le beau mobilier des années 50 ou 60 resplendit, restauré par les soins de Julie. Là des petites chaises ou des luminaires qui rappellent l’école, ici de belles enfilades ou encore des bureaux vintage remis à neuf. Julie a la passion des brocantes et de la chine. « J’aime les objets qui ont une histoire et je voulais leur donner une seconde vie », poursuit Julie.

Le monde de l’enfance côtoie le mobilier. Gaël est créatrice textile. Elle confectionne, dans de beaux tissus, des serviettes, des plaids, des coussins ou des stroller bag pour les poussettes. « Je choisis scrupuleusement mes tissus, coton ou kapok pour mes créations », explique-t-elle.

Julie et Gaëlle se sont rencontrées sur un salon et ne se quittent plus depuis. Elles sont heureuses de débarquer sur l’île de Nantes, un quartier qu’elles affectionnent et où elles ont été reçues à bras ouverts.

L’atelier Niguedouille, 15, rue Pierre-Landais (ouvert les mardis et jeudis, sur rendez-vous les autres jours). Tél. 06 83 14 28 87 ou 06 33 25 76 76. latelierdeniguedouille.com