Quels sont les produits qui composent « Mon Panier d’Asie » ?

Fangfang sert aussi des produits en vrac : poivre du sichuan, tapioca... Il y en a plein les bocaux !

Fangfang sert aussi des produits en vrac : poivre du sichuan, tapioca… Il y en a plein les bocaux !

Pour l’essentiel, les produits de la boutique « Mon Panier d’Asie » proviennent du Japon. Mais Fangfang, la gérante de la boutique, brouille les pistes : elle est chinoise ! « Quand on aime quelque chose, il n’y a pas de règle ! J’ai découvert la gastronomie japonaise grâce à une copine chinoise. Depuis, j’en raffole ! La cuisine nippone conserve au maximum le goût des aliments. Un régal« , s’exclame Fangfang tout en présentant sa boutique.

La jeune femme est animée par l’envie de faire connaître aux Nantais la cuisine asiatique : « beaucoup sont fan des produits asiatiques mais imaginent que c’est une cuisine difficile à faire chez soi : je veux prouver le contraire ! » Fangfang anime sa boutique en proposant des ateliers de dégustation. Régulièrement, elle propose des recettes où se mélangent merveilleusement bien les saveurs européennes et asiatiques. « A votre gâteau préféré, ajoutez par exemple quelques gouttes de yuzu, un agrume dont le goût rappelle à la fois l’orange, le pamplemousse et le citron. Le résultat est savoureux et original« .

Sucré, salé ou surgelé : « Mon panier d’Asie » est une boutique dans laquelle les gourmands peuvent rester pendant des heures. Fangfang n’est pas avare en conseil et explique aux Nantais les secrets de la pâtisserie japonaise, des makis ou des sushis. « L’art de la table a également son importance ! » affirme-t-elle en présentant ses petites grues en origami qui portent les couverts.

Mon Panier d’Asie. 11, rue des Halles. Tel : 09 52 56 05 20. Site : Mon Panier d’Asie. A retrouver sur Facebook.

Queen and King : le véritable bonbon à l’anglaise

Queen and king

Queen and king

Le saviez-vous ? Les Anglais sont des grands fans des candies, des lollipops, des sweeties et des chocolates… Bref, ils aiment le sucre et sont réputés pour leurs bonbons de qualité. Maxime Tait, le jeune gérant de « Queen and King« , arrive dans le centre-ville de Nantes pour y faire connaître le goût « so british » pour les sucreries britanniques. Les enfants et les ados ont déjà repéré son magasin de bonbons au décor authentique. Ils s’exclament devant les bocaux aux mille couleurs contenant les sucreries, y compris la préféré du héros littéraire de Roald Dahl, Charlie : la sucrerie Willy Wonka. Douceurs au citron, douceurs à la fraise, à la crème anglais ou au pissenlit : Maxime décline le bonbon à l’infini. Le jeune homme vient de la région d’Angers. Mais ses racines sont en Angleterre et en Ecosse. « Je réalise aujourd’hui un très vieux rêve de mon papa. Il voulait ouvrir son magasin de confiserie« , confit-il, ému.

La première boutique « Queen and King » a vu le jour à Angers en 2013. Elle est le fruit des années d’études de maxime. « Quand j’étais à l’école, j’accomplissais souvent des voyages en Angleterre. Mes copains voulaient que je leur ramène des bonbons et j’en rapportais plein mes valises ! » Tout en renseignant ses clients sur le contenu de ses bocaux, Maxime réalise soudainement le bonheur qu’il a aujourd’hui à travailler dans ce monde de plaisir et de couleur : « Le bonbon rend heureux. C’est toujours un plaisir d’en offrir un petit paquet à un proche » lance-t-il en glissant dans la main des ados une petite friandise. So delicious !

Adresse : 22, rue des Halles. Site internet de Queen and King Confiserie. A retrouver sur Facebook.

A Nantes, les canards, les foies gras et l’épicerie du Périgord débarquent

Solène et sa maman font connaître aux Nantais le Périgord et sa cuisine

Solène et sa maman font connaître aux Nantais le Périgord et sa cuisine

L’histoire de la boutique « La Maison Eric Requier » prend racine dans le très petit village de Marsaneix, dans le Périgord. C’est dans cette petite commune qu’Eric Requier produit sa volaille, ses canards, ses pâtés et ses foies gras. C’est toujours dans cette petite commune que la Nantaise Solène Burgos a rencontré Eric. « Je suis tombée amoureuse de ses produits et j’en ramenais des quantités dans ma voiture lorsque je remontais à Nantes. Je régalais ma famille et mes proches », se souvient Solène qui est revenue s’installer à Nantes. « Je regrette le Périgord mais j’ai retrouvé Nantes avec plaisir ».

Aujourd’hui, Solène régale toujours ses proches mais aussi tous les Nantais. Elle a ouvert une boutique dédiée à la volaille d’Eric. « Je savais qu’il fallait que je sois rue Copernic, à Nantes, c’est le quartier des gourmets et de ceux qui prennent soin de leur table ». Sur les étagères, trônent les conserves de plats cuisinés : du coq au vin, de la poule au pot, du cassoulet, de l’anchaud périgourdin. Bref, de quoi ne pas se moquer de ses amis en les invitant à dîner.

L’incontournable foie gras est entouré de pâté, de rillettes, de produits frais ainsi qu’un peu d’épicerie fine. « Eric produit une figue séchée qui accompagne le foie gras comme une cerise accompagnerait un gâteau », conclut Solène.

Maison Eric Requier. 3, rue Copernic. Tel : 02 51 82 40 01. Site : foie-gras-requier.com

L’épicerie intelligente : du bon sens en vrac chez Day by Day – Nantes

consommation responsable

Day By Day, l’épicerie en vrac du quotidien

Dans sa nouvelle vie de commerçante en centre-ville de Nantes, Amandine Lagarde-David se considère « débordée mais heureuse ! » A 38 ans, la jeune femme, anciennement directrice de communication, renoue avec des valeurs simples et essentielles. Elle ouvre aux pieds de la tour de Bretagne une épicerie en vrac, où les clients se servent eux-mêmes au gramme près, « juste ce dont ils ont besoin », explique-t-elle en faisant glisser quelques pâtes alsaciennes dans un sachet grâce au distributeur à gravité.

Chez Day by Day, les élégants bocaux verticaux ont remplacé les emballages plastiques de la grande surface. « Je ne prône pas la consommation zéro déchet à tout prix. Simplement, le vrac permet de limiter les emballages et de consommer plus intelligemment ». Depuis le comptoir d’accueil de sa boutique, Amandine observe le bal des clients qui font des allers et venues devant les bocaux. « D’abord, ils hésitent un peu. Puis, ils se lancent, m’adressent un petit sourire gêné quand ils font tomber un peu de farine par terre. Je les rassure ! Ils deviennent rapidement très à l’aise ». Cacahuète pour l’apéro, bonbons pour le goûter, farine pour les gâteaux ou lessive au savon noir, l’épicerie d’Amandine croque les bons produits à pleine dent.

Day by Day, mon épicerie en vrac. 3, rue Pierre Chéreau. Tel : 09 73 15 80 74

Le Traiteur de la Bastille vous veut du bien

Quartier Viarme. 10, rue de la Bastille. Tél. 02 40 20 31 14. A retrouver sur Facebook

traiteur Bastille« Je crois de toutes mes forces au commerce de proximité », explique Eric Wroblewski qui a repris, depuis le mois d’octobre, une boucherie rue de la Bastille. Éric veut faire vivre les commerces du centre-ville et ne trouve pas cela normal que l’on doive prendre sa voiture pour aller se ravitailler. Jovial, il remercie chaleureusement la clientèle de sa fidélité. « Depuis trente ans, c’est une boucherie ici. Il ne fallait pas que cela change ! »

Éric a développé la boucherie qui s’est enrichie d’une épicerie. Pour le midi ou le soir, les Nantais pressés qui n’ont pas le temps de préparer à manger peuvent prendre un bon plat chez le traiteur de la Bastille : paupiette de saumon, soufflé au fromage, large choix de salade. Ils ont de quoi se régaler !

À longueur de journée, Eric délivre des conseils à sa clientèle. Quelle cuisson pour quelle viande, d’où viennent les légumes ou encore quelle bouteille choisir pour son repas de Noël.

Horaires : Du lundi au samedi, de 7h30 à 13h00 et de 16h00 à 19h30. Les vendredis, le Traiteur de la Bastille livre à domicile.