Queen and King : le véritable bonbon à l’anglaise

Queen and king

Queen and king

Le saviez-vous ? Les Anglais sont des grands fans des candies, des lollipops, des sweeties et des chocolates… Bref, ils aiment le sucre et sont réputés pour leurs bonbons de qualité. Maxime Tait, le jeune gérant de « Queen and King« , arrive dans le centre-ville de Nantes pour y faire connaître le goût « so british » pour les sucreries britanniques. Les enfants et les ados ont déjà repéré son magasin de bonbons au décor authentique. Ils s’exclament devant les bocaux aux mille couleurs contenant les sucreries, y compris la préféré du héros littéraire de Roald Dahl, Charlie : la sucrerie Willy Wonka. Douceurs au citron, douceurs à la fraise, à la crème anglais ou au pissenlit : Maxime décline le bonbon à l’infini. Le jeune homme vient de la région d’Angers. Mais ses racines sont en Angleterre et en Ecosse. « Je réalise aujourd’hui un très vieux rêve de mon papa. Il voulait ouvrir son magasin de confiserie« , confit-il, ému.

La première boutique « Queen and King » a vu le jour à Angers en 2013. Elle est le fruit des années d’études de maxime. « Quand j’étais à l’école, j’accomplissais souvent des voyages en Angleterre. Mes copains voulaient que je leur ramène des bonbons et j’en rapportais plein mes valises ! » Tout en renseignant ses clients sur le contenu de ses bocaux, Maxime réalise soudainement le bonheur qu’il a aujourd’hui à travailler dans ce monde de plaisir et de couleur : « Le bonbon rend heureux. C’est toujours un plaisir d’en offrir un petit paquet à un proche » lance-t-il en glissant dans la main des ados une petite friandise. So delicious !

Adresse : 22, rue des Halles. Site internet de Queen and King Confiserie. A retrouver sur Facebook.

Créative Nantes : je crée ce que je veux, quand je veux !

Sandrine Abad et sa fille Joana.

Sandrine Abad et sa fille Joana.

Dans le domaine du loisir créatif, il faut savoir se lancer, même quand on a des idées bien farfelues. La boutique-atelier « Créative Nantes » de Sandrine Abad répond « présente » pour les créations en tout genre, même aux plus farfelues. « Grâce à mon super site, c’est très simple. En gros, vous avez une envie. Sur le site, vous proposez un atelier autour de votre envie et vous fixez la date. D’autres volontaires peuvent s’inscrire mais les ateliers démarrent dès qu’une personne en a eu l’idée« , explique Sandrine en terminant sa guirlande d’origamis en papier.

Le terrarium de Créative Nantes

Le terrarium de Créative Nantes

Dans son très bel atelier de la rue Léon Blum, en plein centre-ville nantais, Sandrine expose ses mille et unes créations : un terrarium, des colliers de bijoux en métal, des boîtes de kleenex personnalisés… Au côté de la créatrice débordante d’énergie, deux petites filles s’appliquent à dessiner au feutre sur du tissu. Elles préparent un cadeau pour la fête des mères ! Le chien et le chat, mascottes officielles de l’atelier, ronronnent à leurs pieds.

« Dès que j’ai un moment, je cours chez mes fournisseurs de tissu ou je pars chiner des meubles d’occasion. Lorsque j’ai le malheur de tomber sur un objet original, je craque et je visualise plein de nouveaux ateliers« , poursuit Sandrine. Chez Créative Nantes, des créateurs nantais s’invitent parfois pour animer un ou deux ateliers. De temps en temps, la créatrice textile Loutchi passe pour apprendre aux couturières amateurs nantaises à fabriquer une robe. « J’expose les petits bijoux des créateurs. La boutique est pleine de jolies choses et c’est chouette ! » conclut Sandrine.

Créative Nantes. 4, rue Léon Blum. Tel : 06 52 52 21 28. A retrouver sur Facebook. Site : creative-nantes.com

Le bel univers rétro des Niguedouille Julie et Gaël

niguedouilleJulie Maura et Gaël Macaire Bassez sont deux copines qui ont mélangé leurs univers de créatrice pour donner naissance à L’atelier Niguedouille, sur l’Île de Nantes. « Niguedouille, parce que ça veut dire nigaud en breton et que ma maman m’appelait comme ça », explique Julie.

Dans la boutique, le beau mobilier des années 50 ou 60 resplendit, restauré par les soins de Julie. Là des petites chaises ou des luminaires qui rappellent l’école, ici de belles enfilades ou encore des bureaux vintage remis à neuf. Julie a la passion des brocantes et de la chine. « J’aime les objets qui ont une histoire et je voulais leur donner une seconde vie », poursuit Julie.

Le monde de l’enfance côtoie le mobilier. Gaël est créatrice textile. Elle confectionne, dans de beaux tissus, des serviettes, des plaids, des coussins ou des stroller bag pour les poussettes. « Je choisis scrupuleusement mes tissus, coton ou kapok pour mes créations », explique-t-elle.

Julie et Gaëlle se sont rencontrées sur un salon et ne se quittent plus depuis. Elles sont heureuses de débarquer sur l’île de Nantes, un quartier qu’elles affectionnent et où elles ont été reçues à bras ouverts.

L’atelier Niguedouille, 15, rue Pierre-Landais (ouvert les mardis et jeudis, sur rendez-vous les autres jours). Tél. 06 83 14 28 87 ou 06 33 25 76 76. latelierdeniguedouille.com

Un coeur de bambou pour les enfants chéris

Coeur de BambouFrançois Degrave et Guillaume Joly sont retombés dans l’univers de la petite enfance. Ils ont ouvert leur boutique de prêt-à-porter et de doudous, dans le centre-ville de Nantes. « On voit les clients s’extasier devant des chaussettes pour les nourrissons ou face aux petites marinières. C’est sympa de travailler dans le monde de l’enfance. Nous sommes tous les deux papas, et nos épouses se sont également investies dans la création du magasin », décrypte François.

François et Guillaume se connaissent depuis les bancs du collège. Ils sont heureux d’arriver à Nantes, où ils se sont sentis bien accueillis. « Coeur de Bambou s’adresse aux enfants jusqu’à 6 ans, ainsi qu’aux femmes enceintes. Les cotons organiques des vêtements sont issus d’agriculture biologique. La peau est mieux protégée, c’est sain et sécurisant. »

Coeur de bambou, 5, rue des Trois-Croissants, tél. 02 40 48 11 15. À retrouver sur Facebook.