Quels sont les produits qui composent « Mon Panier d’Asie » ?

Fangfang sert aussi des produits en vrac : poivre du sichuan, tapioca... Il y en a plein les bocaux !

Fangfang sert aussi des produits en vrac : poivre du sichuan, tapioca… Il y en a plein les bocaux !

Pour l’essentiel, les produits de la boutique « Mon Panier d’Asie » proviennent du Japon. Mais Fangfang, la gérante de la boutique, brouille les pistes : elle est chinoise ! « Quand on aime quelque chose, il n’y a pas de règle ! J’ai découvert la gastronomie japonaise grâce à une copine chinoise. Depuis, j’en raffole ! La cuisine nippone conserve au maximum le goût des aliments. Un régal« , s’exclame Fangfang tout en présentant sa boutique.

La jeune femme est animée par l’envie de faire connaître aux Nantais la cuisine asiatique : « beaucoup sont fan des produits asiatiques mais imaginent que c’est une cuisine difficile à faire chez soi : je veux prouver le contraire ! » Fangfang anime sa boutique en proposant des ateliers de dégustation. Régulièrement, elle propose des recettes où se mélangent merveilleusement bien les saveurs européennes et asiatiques. « A votre gâteau préféré, ajoutez par exemple quelques gouttes de yuzu, un agrume dont le goût rappelle à la fois l’orange, le pamplemousse et le citron. Le résultat est savoureux et original« .

Sucré, salé ou surgelé : « Mon panier d’Asie » est une boutique dans laquelle les gourmands peuvent rester pendant des heures. Fangfang n’est pas avare en conseil et explique aux Nantais les secrets de la pâtisserie japonaise, des makis ou des sushis. « L’art de la table a également son importance ! » affirme-t-elle en présentant ses petites grues en origami qui portent les couverts.

Mon Panier d’Asie. 11, rue des Halles. Tel : 09 52 56 05 20. Site : Mon Panier d’Asie. A retrouver sur Facebook.

The Place To Bio : donnons un coup de pouce aux restaurateurs engagés

L'application "The Place to Bio" permet de trouver les restaurants bios à côté de chez soi

L’application « The Place to Bio » permet de trouver les restaurants bio autour de soi : c’est le projet d’Eric Lecluyse

Marre de la malbouffe et des pesticides dans les produits alimentaires ? Ce ras-le bol, de nombreux restaurateurs l’ont eu. Comment valoriser leur initiative et où les trouver ? L’application « The Place to Bio« , en cours de financement participatif, se propose de vous mettre sur la piste…

Quel est l’objectif de l’appli « The Place to Bio » ?

« Les gérants des restaurants qui proposent des plats issus de l’agriculture biologique se battent au quotidien. Ils défendent des produits locaux et la cuisine maison. The Place to Bio développe une application pour les aider à se faire connaître du public« , décrypte Eric Lecluyse, journaliste et consommateur engagé. Cet avocat du commerce biologique est convaincu : qu’ils soient engagés politiquement, épicuriens, ou bien les deux, les entrepreneurs qui ont fait le choix du bio doivent être soutenus.

Grâce à l’application « The Place to Bio« , les convaincus du bio (ou ceux qui veulent en savoir davantage…) trouveront, d’un simple clic, tous les commerces qui proposent des produits biologiques autour de chez eux.

« The Place to Bio », le guide des restaurants bio et engagés

Le site internet The Place to Bio, grand frère de l’application, est un guide pratique pour les amateurs du bio. En France, il recense déjà plus de 250 adresses. Parmi cette liste, 18 adresses sont nantaises ! Citons par exemple : Le Café de l’Orangerie, Pickles, le Bistrot de l’Île ou encore Les Enfants Terribles. « Le site est en marche et les visiteurs sont nombreux. L’application sera accompagnée d’un guide papier. Elle permettra de dénicher le resto bio le plus proche de soi ainsi que de réunir des commentaires et des photos« , poursuit Eric.

Encore quelques jours pour la campagne de financement participatif !

Pour soutenir le projet de l’application « The Place to Bio« , rendez-vous sur le site : Kiss Kiss Bank Bank.

Les contreparties promettent de bons repas chez les restaurateurs bio ! Pour la fête des mères, ils offrent des cadeaux sympas. Connaissez-vous les shampooings biologiques ? A découvrir !

Le chef italien à domicile ? Il est divin !

Marco Crupi, le chef italien à domicile

Marco Crupi, le chef italien à domicile

Marco Crupi s’immisce dans les cuisines nantaises en apportant avec lui ses produits, son matériel et son délicieux accent chantant italien. Il propose à ses clients Nantais de découvrir toutes les subtilités des recettes de Sicile et de Calabre. Calamar, tiramisu, spaghettis bolognaise, palourdes… Le tout, à domicile !

Installé à Nantes depuis quelques années, Marco se lance aujourd’hui dans sa propre aventure. Pour les Nantais, particuliers ou entreprises, il est traiteur ou chef à domicile. « J’anime également des ateliers pour apprendre à cuisiner à l’italienne« , explique Marco qui mène au préalable l’inspection de la cuisine de ses clients. « Avec votre permission, j’ouvre vos placards et je regarde ce qu’il sera possible de cuisiner« , décrypte le jeune chef. Après un passage au marché ou dans les épiceries italiennes de la ville, Marco revient les bras chargés de produits italiens. « Je veille à la qualité des ingrédients. Le poisson, les herbes, tout comme le fromage… tout doit être parfait« , poursuit-il.

Pour Marco, la cuisine est synonyme d’enfance et de repas dominicaux : « En Italie, le dimanche, les premières effluves de pâte fraîche te parviennent dès que tu te réveilles ! On cuisine toute la matinée, puis, le repas dure toute la journée« . Depuis l’enfance, Marco se passionne pour la gastronomie. En Italie, le travail du jeune chef a déjà été primé. Mais c’est à Nantes que Marco habite désormais. Pour le plus grand bonheur des Nantais.

Le Chef italien à Domicile. Marco Crupi. Tél. 07 78 63 47 54. Le site de Marco : marcoitalianchef.com

L’épicerie intelligente : du bon sens en vrac chez Day by Day – Nantes

consommation responsable

Day By Day, l’épicerie en vrac du quotidien

Dans sa nouvelle vie de commerçante en centre-ville de Nantes, Amandine Lagarde-David se considère « débordée mais heureuse ! » A 38 ans, la jeune femme, anciennement directrice de communication, renoue avec des valeurs simples et essentielles. Elle ouvre aux pieds de la tour de Bretagne une épicerie en vrac, où les clients se servent eux-mêmes au gramme près, « juste ce dont ils ont besoin », explique-t-elle en faisant glisser quelques pâtes alsaciennes dans un sachet grâce au distributeur à gravité.

Chez Day by Day, les élégants bocaux verticaux ont remplacé les emballages plastiques de la grande surface. « Je ne prône pas la consommation zéro déchet à tout prix. Simplement, le vrac permet de limiter les emballages et de consommer plus intelligemment ». Depuis le comptoir d’accueil de sa boutique, Amandine observe le bal des clients qui font des allers et venues devant les bocaux. « D’abord, ils hésitent un peu. Puis, ils se lancent, m’adressent un petit sourire gêné quand ils font tomber un peu de farine par terre. Je les rassure ! Ils deviennent rapidement très à l’aise ». Cacahuète pour l’apéro, bonbons pour le goûter, farine pour les gâteaux ou lessive au savon noir, l’épicerie d’Amandine croque les bons produits à pleine dent.

Day by Day, mon épicerie en vrac. 3, rue Pierre Chéreau. Tel : 09 73 15 80 74

Elle livre des produits de son coin de prairie

Nantes agglomération. Un coin de prairie. Tel : 06 18 45 00 32. Site : uncoindeprairie.com A retrouver sur Facebook.

Un Coin de Prairie« J’ai le goût des bonnes choses. Je me régale avec un œuf à la coque, des petits légumes de saison ou un camembert qui coule », annonce Marie Delaruelle, qui développe son service de livraison de nourriture et de plats cuisinés dans l’agglomération nantaise. Un Coin de prairie, l’entreprise de Marie, s’occupe d’abord d’aller chercher les produits dans les fermes alentours. « Je travaille avec des agriculteurs qui ont la fibre du métier. »

Pas d’intermédiaire : les produits d’Un Coin de prairie filent directement des producteurs jusqu’aux cuisines des consommateurs. « L’envie de créer Un Coin de prairie me vient depuis longtemps. Un jour, j’en ai eu assez de la malbouffe et des scandales alimentaires. Je voulais me raccrocher à des valeurs saines et locales », explique Marie.

Par ailleurs, son entreprise travaille avec des restaurateurs nantais pour délivrer des plateaux-repas aux entreprises le midi. C’est pratique, c’est sain et c’est surtout délicieux.