Une boulangerie aux pieds de l’Eléphant: La Boule Carrée !

La boulangère sort du four des baguettes aux bouts carrés !

La boulangère sort du four des baguettes aux bouts carrés !

L’éléphant des machines de l’Île de Nantes barrit. Pendant ce temps, Prescillia Regardin sort de son four ses baguettes fumantes. La jeune femme ouvre une boulangerie pour les habitants des nouveaux quartiers de l’Île de Nantes ainsi que pour les touristes de passage. Tous, voient d’un très bon oeil l’arrivée de ce commerce de proximité qui va apporter du dynamisme dans les rues. Tartelettes, pâtisseries, sandwichs et pains frais, la Boule Carrée propose également un jolie salle pour se poser un moment et boire un café ou un jus. « Tout a commencé pour moi à la boulangerie La Boule Carrée, route de sainte Luce, dans le nord de Nantes. J’ai travaillé avec Thomas Le Berre, le gérant ce cette boulangerie. Nous nous sommes associés pour que je vienne ouvrir ma propre Boule Carrée Eléphant sur l’Île de Nantes« . L’emploi du temps de Prescillia n’est pas de tout repos. A 5h, la jeune femme est déjà sur le pont pour pétrir puis enfourner son pain.

Original mais ô combien pratique, Prescillia utilise une grille pour découper sa pâte. C’est pour cette raison que les boules de pain et les baguettes ont les extrémités légèrement carrées et non rondes comme on l’imagine. « Voilà ! Vous savez tout sur l’origine de notre nom ! » s’exclame la jeune boulangère. « Ici, on fait tout maison et c’est drôlement bon : les tartes, les viennoiseries, les chouquettes ou la Ciabatta. Tout y est pour régaler les Nantais ! »

La Boule carrée Eléphant, 80, boulevard de la Prairie-au-Duc, tél. 02 28 08 99 76. À retrouver sur Facebook.

City Pan, pour avoir sa baguette à toute heure

city pan« Rien ne remplacera le boulanger, affirme Pascal Gentilhomme. Mes distributeurs automatiques de baguettes s’adressent à tous ceux qui ont des horaires décalés et qui ont besoin de pain alors que la boulangerie est fermée ou bien aux automobilistes qui ont un petit creux », poursuit-il.

À la station-service Avia route de Rennes, dans des résidences étudiantes… Depuis quelques semaines, Pascal Gentilhomme a essaimé ses distributeurs automatiques de pain dans des points stratégiques nantais. L’idée est d’aller au plus près des consommateurs.

« Le pain est toujours frais car nous approvisionnons quotidiennement les machines, voire plusieurs fois par jour selon les besoins. » Pascal visite fréquemment ses distributeurs pour leur apporter du pain frais et croustillant.

Drive diffusion, mail : drive.diffusion@gmail.com, tél. 06 30 11 92 03.